Les années 1990

1990

 

 

 

 

 

In core est le premier album enregistré en public, à Bastia, et il souligne la symbiose, déjà évoquée dans l’album précédent, existant entre le groupe et son public

C’est aussi l’année de la première collaboration avec un artiste français de grande renommée : Jacques Dutronc, pour son album CQFD sur lequel ils interprètent la chanson Corsica. Et c’est l’année de leur retour à Paris, avec un spectacle au Bataclan.

 

1991

 

 

 

 

 

La notoriété du groupe et l’engouement du public ont pris une dimension qui attire l’intérêt d’une maison de disque internationale : Island, qui signe avec I Muvrini un contrat pour l’album A voce rivolta
Un album qui marque un tournant dans la carrière discographique du groupe : on voit ici leur ouverture à de nouvelles couleurs musicales, avec davantage de contacts et de moyens. La conception comme l’architecture des sons sont mieux maîtrisées. 

Le groupe réussit à négocier avec Island une distribution mondiale…  à l'exception de la Corse dont il garde la gestion commerciale.

 

1992

Le succès les appelle désormais aux quatre coins du monde pour transmettre avec passion leur culture et leur message. Après une série de concerts en Italie, ils font résonner et vibrer le Zénith de Paris. Autoproduit, le concert affiche complet 15 jours à l’avance !

 

1993

Au printemps, grande tournée qui réunit plus de 15 000 personnes dans toute la France. Pour leur nouvel album, Noi, c’est avec Columbia-Sony qu’ils signent. Ils enregistrent à Copenhague. 

Ils donnent 2 nouveaux concerts au Zénith de Paris, après leur habituelle tournée d’été en Corse. 
C’est aussi la sortie du livre Noi, tratti è ritratti, recueil de textes et de photos, publié par AGFB.

 

1994

 

 

 

 

L’album souvenir des 2 concerts au Zénith de Paris, I Muvrini au Zénith, est édité en 2 versions (une intégrale et une autre regroupant les meilleurs moments)

 

1995

 

 

 

 

Sortie de l’album Curagiu, qui sera le premier disque d’or du groupe (plus de 130 000 exemplaires vendus) et sera soutenu par une tournée dans toute la France.

 

1996

En janvier, ce sont eux qui organisent un concert exceptionnel, à Bercy, réunissant le groupe et nombre de ses amis (Véronique Sanson, Lluis Llach, A Filetta, Florent Pagny…)

Un album enregistré à cette occasion sortira et deviendra lui aussi disque d’or : I Muvrini à Bercy.

 

 

 

 

 

 

 

Tony Gatlif réalise un reportage, intitulé Terra, sur le groupe pour la chaîne Arte. Il permet à un public plus large de les découvrir dans leur village natal.

 

 

 

 

 

 

Le 4 décembre, un concert à l’Olympia représentera leur consécration. C’est aussi l’année où ils passent professionnels, permettant enfin aux différents membres du groupe d’abandonner leur métier parallèle et de vivre de leur passion.

 

1997

Ils obtiennent la Victoire de la Musique, dans la catégorie "Musiques traditionnelles" pour l’album Curagiu, ce qui marque, au-delà de l’adhésion du public à leur démarche artistique, celle du métier qui reconnaît ainsi leur valeur et leur talent.

 

1998

 

 

 

 

Sortie de l’album Leia qui marque un nouveau tournant pour I Muvrini. En juin, 2 concerts ont lieu à Bercy devant plus de 25 000 personnes. 
Ils sont suivis d’une grande tournée en France, en Suisse et en Belgique.
Publication du livre Note, testi è canzone,chez AGFB.

 

1999

Ils reviennent à l’Olympia et au Zénith pour des concerts exceptionnels, puis ils entament une tournée européenne : Allemagne, Italie, Hollande…

 

 
 

© 2023 by  EVENT PRODUCTIONS.  Created by Nicole PAGANUCCI with Wix.com

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus